Claude Capriolo s'intéresse au pouvoir de la matière. Bois ou pierre, fibre ou grain placent le sculpteur sur un terrain d'attention, de sensation immédiate et d'expérimentation.
L'espace traverse les formes dans l'espace. Le regard du spectateur s'adapte et plonge dans la matière animée. Sa force d'évocation c'est dans l'énergie même du matériau qu'il la trouve.
Le qualifier de figuratif ou d'abstrait, c'est oublier que la sculpture de Claude Capriolo est soumise au pur effet de la mutation.
Marie Claude Piette : Peintre, professeur d'art plastique.